Rapport sur les données du secteur au deuxième trimestre de 2019 de TransUnion

Le Rapport sur les données du secteur au deuxième trimestre de 2019 de TransUnion indique que le crédit à la consommation a continué de croître, en hausse de 4,5 % comparativement à la même période l’an dernier, portant le total des encours des consommateurs à 1,88 billion de dollars. Au cours des douze derniers mois, le nombre de consommateurs avec un accès au crédit a aussi augmenté, haussant de 1,7 % par rapport à l’année précédente, au deuxième trimestre de 2019.

Obtenir le sommaire

Variations par rapport à l’année précédente des taux de défaillance de 90 jours et plus des consommateurs pour les prêts non hypothécaires

90+Day Consumer Delinquency Rate
Matthew Fabian

« La volatilité dans l’industrie pétrolière a continué d’affliger l’Alberta et la Saskatchewan. Ces résultats sont partiellement dus à la volatilité des prix du pétrole qui affectent la production et l’emploi. Nous avons également observé une hausse des soldes reportés, ce qui peut parfois être un indicateur d’emprunts de détresse. »

Matthew Fabian, directeur de la recherche et des données du secteur

Tableau Du Solde Moyen Des Consommateurs Par Produit*

Forcast

*Représente le solde moyen détenu par un consommateur pour chaque type de produit (les consommateurs peuvent détenir plusieurs instances du même produit).

La combinaison du faible taux de chômage et de la stabilité des taux d’intérêt a stimulé les dépenses et alimenté le marché du crédit, alors que les consommateurs de crédit à la consommation canadiens continuaient de faire croître et d’accumuler des dettes. Le marché canadien a atteint un total de 1,88 billion de dollars en crédit à la consommation (en hausse de 4,3 % comparativement à l’année précédente). Ce résultat est dû en partie à la demande de crédit des consommateurs; le nombre de consommateurs avec un accès au crédit a augmenté de 1,7 % à 29,1 milliards de dollars.

« Alors que les préoccupations sont toujours présentes concernant la perspective d’un ralentissement économique, les consommateurs de crédit canadiens demeurent généralement résilients avec une diminution globale continue de la défaillance. Alors que l’endettement continue de croître, elle croît à un rythme plus lent qu’au cours des trimestres précédents, ce qui suggère que les consommateurs exercent davantage de prudence. Un ralentissement de la croissance exercera une pression sur les consommateurs présentant plus de risques et pourrait avoir une incidence sur les taux de défaillance, spécialement dans les régions plus vulnérables du Canada. Même dans les segments plus résilients, tout ralentissement économique pourrait avoir des effets sur le désendettement récent. »

Matthew Fabian, directeur de la recherche et des données du secteur

Vous aimez?

Obtenir le sommaire