Passer au contenu principal

RAPPORT SUR LES DONNÉES DU SECTEUR POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2021 DE TRANSUNION

Le Rapport sur les données du secteur pour le quatrième trimestre de 2021 de TransUnion montre des signes d’un retour à l’activité prépandémique sur le marché canadien du crédit. L’indicateur de l’industrie du crédit de TransUnion a augmenté de 32 points en glissement annuel pour atteindre 101,6 au cours de la période, grâce à l’amélioration continue du rendement du crédit, ainsi qu’à une forte demande et offre de crédit. Bien qu’il y ait eu un élan continu alors que l’économie se remet de la pandémie, l’indicateur de l’industrie du crédit n’a pas encore retrouvé les niveaux d’avant la pandémie; en décembre 2019, il était à 105,7.

Variations par rapport à l’année précédente des taux de défaillance de 90 jours et plus pour les prêts non hypothécaires

RAPPORT SUR LES DONNÉES DU SECTEUR POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2021 DE TRANSUNION

Alors que l’activité de crédit est revenue aux niveaux antérieurs à la pandémie, les défaillances sont restées faibles, sans signes significatifs d’inquiétude. Les retards de paiement sur les cartes de crédit personnelles  n’ont augmenté que de 2 pb en glissement annuel, tandis que les retards de paiement sur les prêts personnels  ont augmenté de 9 pb en glissement annuel. Il s’agit du deuxième trimestre consécutif d’augmentation des taux de défaillance des cartes de crédit et des prêts personnels. Il s’agit toutefois d’un signe de reprise et de croissance de l’économie du crédit, les consommateurs revenant à des comportements de crédit prépandémiques après une période prolongée d’absence de croissance des nouveaux crédits ou des soldes impayés pour les produits non garantis. 


« Les consommateurs canadiens ont fait preuve de résilience en augmentant leur épargne grâce aux programmes d’aide du gouvernement et des prêteurs, et le marché du crédit est resté stable tout au long de la pandémie. Les taux de défaillance sont inférieurs aux prévisions depuis plusieurs trimestres. À mesure que le marché du crédit retrouve une activité normale, avec des niveaux plus élevés de création de comptes et de croissance des soldes, et que les taux d’intérêt augmentent, ce qui accroît le coût de la dette, nous nous attendons à voir une régression vers les niveaux de défaillance d’avant la pandémie. Cependant, les défaillances devraient rester à des niveaux gérables au cours des prochains trimestres. » 

- Matthew Fabian, directeur de la recherche et des données du secteur


 

Solde moyen des consommateurs, par produit*

* Représente le solde moyen détenu par un consommateur pour chaque type de produit (les consommateurs peuvent détenir plusieurs instances du même produit).

Le marché du crédit a connu des signes constants de croissance au quatrième trimestre de 2021, avec une augmentation de 1,8 % en glissement annuel de la participation au crédit , les consommateurs étant plus nombreux à ouvrir de nouveaux produits et à utiliser le crédit existant. Cette croissance a été motivée par les consommateurs ayant une cote de crédit supérieur à la moyenne, dont la participation au crédit a augmenté de 4,4 % par rapport à la même période l’année dernière. 

La croissance du solde total de tous les produits de crédit a augmenté de 8,5 %, principalement grâce aux produits non renouvelables. Les soldes des produits non renouvelables ont augmenté de 3,3 %, la croissance des prêts hypothécaires ayant poursuivi une trajectoire positive (soldes en hausse de 11 %). En outre, les prêts personnels ont affiché une dynamique positive avec des soldes en hausse de 9 %. Les soldes renouvelables ont augmenté de 2 % en glissement annuel, les soldes de cartes de crédit de 4,2 %, l’optimisme accru des consommateurs semblant avoir entraîné une augmentation des dépenses et de l’utilisation du crédit pour financer ces dépenses. Les taux de dépenses par carte de crédit ont augmenté de 20 % en glissement annuel, car l’économie a repris et les consommateurs ont retrouvé leurs habitudes de dépenses d’avant la pandémie. 
 

La croissance des prêts hypothécaires reste importante, en particulier chez les jeunes consommateurs


Bien que le marché hypothécaire se soit légèrement refroidi par rapport à son rythme accéléré du début de l’année 2021, les montages hypothécaires ont continué de croître au troisième trimestre, malgré les prix élevés des maisons et les stocks restreints, avec une augmentation de 5,6 % en glissement annuel. L’augmentation des montages a été menée par les consommateurs de la génération Z. Il s’agit d’un segment du marché, petit mais en pleine croissance, composé principalement d’acheteurs d’une première maison. Cette génération a augmenté les mises en chantier de 30 % en glissement annuel au cours du troisième trimestre de 2021.

Les prix des logements ont continué d’augmenter au quatrième trimestre de 2021, sous l’effet des faibles taux d’intérêt et de la faiblesse des stocks. Le solde hypothécaire moyen par consommateur a augmenté de 10 % en glissement annuel pour atteindre 320 835 $. Le solde moyen des nouveaux comptes au troisième trimestre de 2021 a augmenté de 19 % par rapport à l’année précédente, pour atteindre 386 026 $. 

Les prix des logements restant élevés, l’accessibilité financière demeure une préoccupation pour les consommateurs. Dans la dernière étude Consumer Pulse de TransUnion, 44 % des personnes interrogées ont déclaré que la valeur élevée des maisons était un obstacle à l’accession à la propriété, tout comme le fait de ne pas disposer d’une mise de fonds suffisante (42 %) et le manque d’emploi stable (30 %).  


« Bien que le rétablissement complet de l’impact de la COVID-19 ne soit pas terminé, le Canada a prouvé sa capacité à s’adapter et à fonctionner dans ce qui est maintenant la nouvelle normalité. Avec la reprise de l’activité économique, les prêteurs doivent être prêts à renouer avec les consommateurs, tout en se préparant aux incertitudes de l’avenir. Adopter la prochaine phase de reprise nécessitera une approche recalibrée sur la souscription, des analyses avancées pour cibler les consommateurs résilients et des investissements potentiels dans des canaux numériques efficaces pour stimuler une croissance durable de l’acquisition et de la part du portefeuille des consommateurs. »

- Matthew Fabian, directeur de la recherche et des données du secteur


1 La proportion de consommateurs en retard de 90 jours ou plus sur au moins une carte de crédit en portefeuille.
2 La proportion de consommateurs en retard de 60 jours sur au moins un prêt à tempérament en portefeuille.
3 Le nombre de consommateurs ayant un produit de crédit ouvert..

Participez à notre webinaire sur les perspectives du secteur pour le quatrième trimestre de 2021 pour en savoir plus

Apprenez-en davantage grâce à votre rapport IIR T4 de 2021 de TransUnion

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous afin de recevoir le sommaire.

Nous avons besoin de votre consentement.

Nous sommes désolés, votre demande a échoué. Veuillez réessayer dans quelques instants.

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

TransUnion of Canada, Inc., 3115, chemin Harvester, bureau 201, Burlington, ON L7N 3N8

Copyright © 2022 Trans Union of Canada Inc. Tous droits réservés.

Confidentialité