Rapports sur les données du secteur au T4 de 2018 de TransUnion

Le marché du crédit canadien, qui est généralement stable, commence à montrer des signes de pressions en raison de la hausse des taux d’intérêt, de la volatilité régionale, des changements démographiques et des retombées permanentes du marché hypothécaire.

Obtenir le sommaire
Matthew Fabian

« Les taux de défaillance, qui continuent de chuter globalement, ralentissent toutefois leur descente et nous observons un risque plus élevé de défauts de remboursement de crédit chez les plus jeunes, qui constituent le segment présentant le meilleur potentiel de croissance du marché du crédit. Le soutien continu de la littératie financière sera la clé de l’aide à la gestion du risque pour cette catégorie démographique. »

Matthew Fabian, Director, Research and Industry Insights

Variations par rapport à l’année précédente des taux de défaillance de 90 jours et plus des consommateurs pour les prêts non hypothécaires

Variations par rapport à l’année précédente des taux de défaillance de 90 jours et plus des consommateurs pour les prêts non hypothécaires

À mesure que les taux d’intérêt augmentent, le caractère abordable de la dette demeure relativement fort à l’échelle nationale. Nous commençons toutefois à observer quelques signes de faiblesses au sein de secteurs précis du marché. Certaines tendances régionales d’insolvabilité nous indiquent que certains groupes de consommateurs commencent à ressentir le fardeau de l’augmentation de la dette dans un contexte de taux d’intérêt plus élevé.

Tableau Du Solde Moyen Des Consommateurs Par Produit*

Average Consumer Balance, by Product*


*Représente le solde moyen détenu par un consommateur pour chaque type de produit (les consommateurs peuvent détenir plusieurs instances du même produit).


Alors qu’environ 29 millions de consommateurs canadiens ont accès au crédit (jusqu’à 1,1 % d’année en année), les niveaux d’endettement globaux continuent de croître. Dans l’ensemble, le solde moyen des dettes autres qu’hypothécaires des consommateurs s’est élevé à 30 257 $, une augmentation de 3,64 % par rapport à l’année précédente, alors que les taux de défaillance des consommateurs demeurent généralement stables à 5,23 %, une baisse de 7 points de base par rapport au quatrième trimestre de 2017. La plupart des principaux produits de crédit continuent de faire preuve d’une croissance du solde alors que les taux de défaillance restent faibles et que la plupart des produits indiquent une baisse du taux de défaillance par rapport à l’année précédente.

« Nos prévisions pour 2019 demeurent inchangées puisque le solde moyen de la dette non hypothécaire des consommateurs canadiens continuera d’augmenter pour atteindre 31 000 $ avant la fin de 2019, mais que le taux global de défaillance poursuivra sa chute jusqu’à 4,7 % alors que les consommateurs continueront de gérer leurs obligations en matière de crédit. »

Matthew Fabian, directeur de la recherche et des données du secteur

Changement générationnel dans le marché du crédit

Comme prévu, le marché du crédit canadien connaît une période de transition puisque les types d’emprunteurs stimulant la croissance du crédit des consommateurs changent alors que les générations plus âgées quittent le marché du crédit et que les nouvelles générations entrent sur ce marché et se développent. Pour les consommateurs des générations Y (nés entre 1980 et 1994) et Z (nés en 1995 et après), ces pourcentages se sont élevés respectivement de 12,6 % et de 22,9 %.

Au moment où l’endettement des consommateurs continue de progresser, de toute évidence, les dernières générations sont des acteurs importants du marché du crédit à la consommation. Les membres de la génération Y ont un nombre grandissant de soldes à rembourser, car des événements de la vie majeurs compliquent la gestion de leur porte-monnaie. Un grand nombre d’entre eux ont maintenant des enfants à leur charge, achètent une propriété ou acquièrent un véhicule additionnel. Ces coûts peuvent se financer à l’aide de nouveaux emprunts. Cette croissance de l’endettement n’est donc pas surprenante



Vous aimez?

Obtenir le sommaire