Rapports sur les données du secteur au T3 de 2018 de TransUnion

Après deux années de forte croissance économique qui ont entraîné une augmentation de la confiance des consommateurs et de l’endettement, nous constatons un ralentissement à l’horizon qui pourrait exercer une pression sur l’endettement au Canada. Les difficultés causées par le ralentissement du marché du travail, les taux d’intérêt plus élevés et le rétrécissement de l’économie nord-américaine signifient qu’une baisse de croissance est fort probable à l’avenir dans la plupart des provinces.

Même s’il n’existe aucun signe immédiat d’une récession, il faut s’attendre à un refroidissement qui pourrait avoir une incidence sur les dépenses des consommateurs et exercer une pression continue sur le niveau d’endettement et l’accessibilité du point de vue du consommateur.

Obtenir le sommaire

Les consommateurs canadiens affichent toujours une solide performance en matière de crédit. Dans l’ensemble, le niveau de risque moyen des consommateurs canadiens s’est amélioré; 68 % des consommateurs présentent au moins un pointage de risque privilégié, soit une augmentation de 1,6 % par rapport à l’an dernier. Le segment des taux super préférentiels est celui qui a le plus progressé avec une hausse de 3,2 %, tandis que le segment des consommateurs à risque élevé au Canada a connu un recul de 0,5 % par rapport à l’année dernière.

Matthew Fabian

« Au cours de notre plus récent trimestre, le pourcentage des consommateurs ayant un taux de défaillance important a diminué de 26 points de base, par rapport à l’année dernière, pour atteindre 5,25 %. Le taux de défaillance au T3 de 2018 est le taux le plus bas enregistré depuis deux ans. »

Matthew Fabian, directeur de la recherche et des données du secteur

90+Day Delinquency Rate YoY Changes for Non-Mortgage Loans

90+Day Consumer Delinquency Rate

Les consommateurs canadiens accumulent toujours des dettes, la dette non hypothécaire des consommateurs ayant augmenté pour atteindre 29 967 $ au T3 de 2018, ce qui représente une hausse de 3,9 % par rapport à la période comparable de l’année précédente. Toutefois, le rythme d’augmentation du fardeau de la dette s’est ralenti : la dette non hypothécaire des consommateurs a augmenté de 1,5 % par rapport au trimestre précédent, en comparaison avec une augmentation trimestrielle de 1,7 % enregistrée pour la période comparable de l’année dernière.

« Les consommateurs canadiens semblent faire preuve d’une grande résilience, comme en témoigne le solde moyen de la dette non hypothécaire qui a augmenté pour atteindre près de 30 000 $, tandis que les taux de défaillance importants ont baissé de 26 points de base au cours de la même période. »

Matthew Fabian, directeur de la recherche et des données du secteur

Average Consumer Balance, by Product*

Forcast

*Represents the average balance held by a consumer across each type of product (consumers can have multiple instances of same product)

Perspectives pour 2019

Le marché du crédit à la consommation canadien se porte bien depuis les dernières années et affiche une croissance solide soutenue par d’excellentes bases économiques. Pour l’avenir, des signes d’un léger ralentissement économique commencent à se manifester, ce qui représente une bonne occasion pour les entreprises, les prêteurs et les consommateurs de s’y préparer.

Tandis que nos prévisions à l’échelle nationale indiquent une légère baisse du taux de défaillance, nous devons souligner qu’il existe un potentiel de chocs régionaux dans l’ensemble du Canada. Certains pourraient se limiter à une région précise, tandis que d’autres pourraient avoir des répercussions plus vastes. Ceux-ci comprennent les effets des tarifs sur l’acier et l’aluminium sur le secteur de la fabrication, la baisse continue des cours du pétrole et les perturbations touchant les secteurs, telles que la récente annonce de la fermeture de l’usine de GM à Oshawa.

« Dans l’ensemble, nos perspectives concernant l’efficacité du marché du crédit canadien restent positives et indiquent toujours des occasions de croissance et un risque équilibré, malgré la possibilité de vents contraires. »

Matthew Fabian, directeur de la recherche et des données du secteur

Average Consumer Balance, by Product

Vous aimez?

Obtenir le sommaire