Rapport Sur Les Données Du Secteur Pour Le Deuxième Trimestre De 2021 De TransUnion

Le rapport sur les données du secteur pour le deuxième trimestre de 2021 de TransUnion a montré que le marché du crédit a commencé à rebondir avec la réouverture de l’économie. L’élan positif autour des principales tendances et performances du crédit à la consommation a contribué à la hausse de l’indicateur de l’industrie du crédit de TransUnion Canada à 93.5 points, en hausse de neuf points par rapport au trimestre précédent et de 29 points par rapport au point le plus bas de la pandémie.

Obtenir le sommaire

Variations par rapport à l’année précédente des taux de défaillance de 90 jours et plus pour les prêts non hypothécaires

Taux de délinquance des consommateurs de 90 jours ou plus

Conformément au fait que les consommateurs remboursent leurs dettes, les défauts de paiement ont diminué pour tous les produits de crédit tout au long de la pandémie. La délinquance globale des consommateurs (plus de 90 jours de retard pour les cartes de crédit; plus de 60 jours de retard pour tous les autres produits) a diminué de 0,63 % en glissement annuel à 1,96 % au deuxième trimestre de 2021. Des baisses significatives de la délinquance semblaient peu probables en raison des niveaux élevés de chômage pendant la pandémie (14 % en mai dernier et s’améliorant à 7,8 % à la fin du deuxième trimestre de 2021), mais les consommateurs ont bénéficié de niveaux de liquidités plus élevés en raison d’épargne record, de subventions gouvernementales et reports de paiements.

« Avec la réouverture de l’économie et le retour de nombreux Canadiens à la normalité prépandémie, nous nous attendons à une accélération de la consommation et de la demande globales. Alors que la confiance des consommateurs monte en flèche et que la reprise pandémique se poursuit, les prêteurs doivent être prêts à répondre à l’augmentation de la demande de crédit. »

- Matthew Fabian, directeur de la recherche et des données du secteur

Solde moyen des consommateurs, par produit*

Forcast

* Représente le solde moyen détenu par un consommateur pour chaque type de produit (les consommateurs peuvent détenir plusieurs instances du même produit).

Bien que les volumes d’octroi de prêt ne soient pas encore revenus aux niveaux prépandémiques, ils ont commencé à augmenter avec la réouverture de l’économie. Les octrois de prêt au premier trimestre de 2021 ont augmenté de 34 % par rapport à leur niveau au point le plus bas de la pandémie au deuxième trimestre de 2020.

La croissance des nouveaux crédits continue d’être alimentée par le marché hypothécaire alors que la pandémie a entraîné un boom du marché du logement. Avec des taux d’intérêt peu élevés et des consommateurs à la recherche d’espaces de vie plus grands ou non partagés, les ventes de maisons ont augmenté en volume et les prix de vente moyens ont augmenté de 38 % en glissement annuel. Les octrois de prêts hypothécaires ont augmenté de 37,5 % en glissement annuel au premier trimestre de 2021 et les nouveaux octrois de prêts hypothécaires ont représenté 96 milliards de dollars de nouvelles dettes hypothécaires au cours du trimestre, en hausse de 59,5 % par rapport au premier trimestre de 2020.

Reprise future probable, mais dépendante de facteurs liés à la COVID-19

Au cours des 12 prochains mois, le Canada semble prêt à connaître un rebond économique vigoureux, soutenu par une productivité en croissance constante, une hausse des taux d’emploi et des taux d’intérêt toujours aussi peu élevés. Cependant, malgré la tendance globale à la reprise, un retour complet à l’activité de crédit prépandémie dépendra de facteurs tels que le déploiement du vaccin et l’impact du variant Delta de la COVID-19. Une nouvelle épidémie entraînerait probablement des reculs dans la réouverture et un ralentissement correspondant de l’activité économique.

Matthew Fabian

« Bien que les menaces liées à la pandémie pour l’économie demeurent, alors que le Canada continue de rouvrir, nous nous attendons à ce que les consommateurs augmentent leurs dépenses et que la récente accélération de la croissance du nouveau crédit se poursuive. Les prêteurs devraient envisager d’intensifier leurs stratégies et leurs canaux d’acquisition en conséquence. La concurrence sur le marché pour l’acquisition et la part de portefeuille sera élevée, car les niveaux d’endettement restent bien inférieurs aux niveaux d’avant la pandémie. Par conséquent, la prochaine rencontre annuelle sur les services financiers de TransUnion Canada, qui se tiendra les 9 et 10 septembre de cette année, se concentrera sur des stratégies améliorées dont les prêteurs peuvent tirer parti lors de la priorisation et de la préparation de la croissance future. »

- Matthew Fabian, directeur de la recherche et des données du secteur

Vous aimez?

Obtenir le sommaire